Dialogues intergénérationnel (DIG) : les femmes journalistes étaient à Abobo-Baoulé





dialogues-intergenerationnel-dig-les-femmes-journalistes-etaient-a-abobo-baoule

Les journalistes membres du REFJPCI ont beaucoup appris lors des DIG à Abobo-Baoulé



Le Réseau des femmes journalistes et professionnelles de la communication de Côte d’Ivoire (ReFJPCI), a organisé, en partenariat avec la Deutsche Welle Akademi (DWA) et  la Coopération allemande, le Dialogue inter-générationel, inscrit dans son projet « Innover pour Dialoguer», le vendredi 5 juillet 2024, au Palais de l’unité du village d’Abobo-Baoulé à Abidjan-Cocody.

Au nombre des activités qui ont meublé cette  journée, un panel qui a réuni les représentants des couches sociales de la population du village. Parmi ceux-ci,  les représentants des couches sociales de la population du village d’Abobo-Baoulé à savoir, le chef du village, le 9ème, l’honorable Akré Marc Nandjui, Bessi Marius au nom des jeunes, Mme Danho née Adji Aby Sophie, représentante des femmes et au titre des personnes du 3è âge, M. Anoman Hyacinthe qui ont donné les nouvelles.

Ces derniers ont fait des rappels historiques de la création du village et abordé des sujets d’intérêt tels que les préoccupations des femmes, l’influence des réseaux sociaux, les problèmes d’insertion professionnelle des jeunes, la pérennisation des pratiques culturelles…etc.

Au regard de la qualité des échanges des panélistes avec l’auditoire constitué en partie par des animateurs de radios de proximité qui avaient été formés au préalable à l’organisation de débats publics, l’on peut noter que le ReFJPCI a atteint son objectif en organisant cette édition des DIG à Abobo-Baoulé.

Pour la présidente du ReFJPCI,  S.M. Agnès Kraidy,  « les DIG sont des lieux de rencontre et de partage qui nous ouvrent des horizons de connaissances et de découvertes. Ils nous offrent des moments de convergence qui rendent possible la célébration des différences ».

C’est pourquoi à la fin du panel, la présidente du ReFJPCI a marqué l’engagement de son organisation à se tenir aux côtés des populations d’Abobo-Baoulé pour poursuivre leur cheminement.

Après les DIG d’Abobo-Baoulé qui ont bénéficié du soutien du Maire de la commune d’Abobo, la présidente du Sénat, Madame Kandia Camara qui était représentée par sa conseillère spéciale, Mme Adjoua Kouakou-Vanié,  les DIG sillonneront les villages de  Songon  (Yopougon), Anoumabo (Marcory) et Samo (Bonoua).

Solange ARALAMON

En lecture en ce moment

Reprise des présélections de Miss Côte d'Ivoire: Voici les nouvelles dates

Ouragahio : le corps sans vie d'un vieux découvert dans une douche, son fils arrêté.