Les perspectives de la Côte d'Ivoire pour une adhésion à l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP)





les-perspectives-de-la-cote-divoire-pour-une-adhesion-a-lorganisation-des-pays-exportateurs-de-petrole-opep


« Une découverte majeure de pétrole dans le bassin sédimentaire de la Côte dIvoire vient dêtre faite par la société italienne Eni dans le bloc CI-101, en eaux profondes, opéré en consortium avec la société nationale Petroci Holding, a indiqué dans un communiqué le ministre ivoirien des mines et du pétrole, Thomas Camara, le mercredi 1er septembre 2021, annonçant ainsi la « découverte majeure » de pétrole et de gaz naturel au large de ses côtes lors dun forage exploratoire effectué par le géant italien des hydrocarbures Eni.   

« Le potentiel peut être estimé de manière préliminaire à environ 1,5 à 2 milliards de barils de pétrole brut dune part, et à environ 1 800 à 2 400 milliards de pieds cube de gaz associé dautre part », a précisé M. Camara, faisant état « dune découverte importante qui viendrait ainsi fortement accroître les réserves prouvées de la Côte dIvoire, ainsi que sa production pétrolière et gazière dans les années à venir », a-t-il ajouté le ministre.

La production de pétrole en Côte dIvoire, qui a enregistré en 2019 une augmentation de 12 % pour atteindre plus de 36 000 barils par jour, provient de puits de forage se trouvant essentiellement offshore, près de la frontière avec le Ghana. Modeste producteur, la Côte dIvoire a révisé en 2015 son code pétrolier pour attirer de nouveaux investisseurs, grâce à des contrats de partage de production. Le pays dispose de 51 champs identifiés dont 4 en production, 26 en exploration et 21 encore libres ou en négociation. En 2014, le groupe français Total avait évoqué un « résultat très prometteur » à propos de ses recherches en eaux très profondes au large de la Côte dIvoire. Outre Total et Eni, plusieurs sociétés internationales, notamment la britannique Tullow Oil, ont annoncé ces dernières années des découvertes importantes.

 

Accès à une plateforme de coopération internationale

 

Cette découverte ne doit pas seulement servir à couvrir les besoins interne de la Côte d'Ivoire mais aussi donner une possibilité à la partie ivoirienne de sortir sur le marché de lexport. Apres cette découverte, pour renforcer sa position d'exportateur, la partie ivoirienne doit mettre tout en uvre pour essayer d'entrer au sein de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), une alliance internationale de pays producteurs de pétrole qui vise à coordonner les politiques pétrolières de ses membres afin de stabiliser les marchés mondiaux du pétrole. La Côte d'Ivoire, bien qu'étant un pays africain majeur, n'est pas actuellement membre de l'OPEP. Cependant, compte tenu de son potentiel pétrolier, il existe des perspectives intéressantes pour le pays d'adhérer à cette organisation. Dans ce contexte, l'adhésion de la Côte d'Ivoire à l'OPEP revêt une importance capitale tant pour son économie que pour sa position sur le marché mondial du pétrole.

 

La Côte d'Ivoire possède un potentiel significatif en matière de production de pétrole. Le pays a découvert d'importantes réserves offshores au cours des dernières années, ce qui a conduit à une augmentation de sa production pétrolière. En adhérant à l'OPEP, la Côte d'Ivoire pourrait bénéficier de l'expertise et de l'expérience des autres membres de l'organisation pour développer davantage ses ressources pétrolières de manière durable et efficace.

 

Renforcement de l'influence sur les marchés internationaux

 

L'adhésion de la Côte d'Ivoire à l'OPEP lui offre une plateforme de coopération internationale avec les pays membres de l'organisation. Cela permet à la Côte d'Ivoire de participer aux discussions et aux décisions relatives à la production, aux prix et aux politiques pétrolières mondiales. En tant que producteur de pétrole émergent, la Côte d'Ivoire peut bénéficier des connaissances, de l'expertise et du soutien des autres membres de l'OPEP pour développer son secteur pétrolier et maximiser ses avantages économiques. De plus, en travaillant de concert avec d'autres pays producteurs de pétrole, la Côte d'Ivoire pourrait renforcer sa position sur la scène internationale et augmenter son influence politique. La Côte d'Ivoire est actuellement fortement dépendante de l'agriculture, en particulier de la production de cacao. Toutefois, une adhésion à l'OPEP pourrait contribuer à diversifier l'économie du pays en développant davantage le secteur pétrolier. Une économie plus diversifiée permettrait de réduire la dépendance excessive à un secteur spécifique et de stimuler la croissance économique globale de la Côte d'Ivoire.

 

En devenant membre de l'OPEP, la Côte d'Ivoire peut contribuer à la stabilité des prix du pétrole sur le marché mondial. L'OPEP joue un rôle crucial dans la régulation de l'offre et de la demande de pétrole, ce qui permet de prévenir les fluctuations excessives des prix. En participant aux accords de production de l'OPEP, la Côte d'Ivoire peut contribuer à maintenir des prix du pétrole plus stables, ce qui est essentiel pour assurer une croissance économique durable et prévisible.

 

L'adhésion à l'OPEP offre à la Côte d'Ivoire une voix plus forte sur la scène internationale. En étant membre de cette organisation influente, la Côte d'Ivoire peut participer activement aux négociations internationales sur les politiques énergétiques et jouer un rôle plus significatif dans la prise de décisions mondiales concernant le pétrole. Cela renforce la position de la Côte d'Ivoire en tant qu'acteur clé dans l'industrie pétrolière mondiale et lui permet de défendre ses intérêts nationaux de manière plus efficace. L'adhésion de la Côte d'Ivoire à l'OPEP peut également contribuer à promouvoir l'investissement étranger dans le secteur pétrolier du pays. L'OPEP attire souvent l'attention.

Pour adhérer à l'OPEP, la Côte d'Ivoire devrait suivre certaines étapes. Tout d'abord, le pays devrait formuler une demande officielle auprès de l'organisation, exprimant son intérêt à devenir membre. Ensuite, des négociations auraient lieu entre la Côte d'Ivoire et les membres de l'OPEP pour discuter des conditions d'adhésion. Ces conditions pourraient inclure des quotas de production et des engagements pour maintenir la stabilité des marchés pétroliers. Une fois que ces conditions remplies convenues, la Côte d'Ivoire devrait y faire son entrée. 

 

 

Source : L'Inter 

Partarger cet article

Tags

En lecture en ce moment

Burkina Faso : le premier ministre Paul Kaba Thieba et son gouvernement démissionnent

Profanation de la tombe d’Arafat DJ : 12 personnes interpellées