Suppression des produits optionnels : Des délégués de la MUGEF-CI dénoncent un « brigandage assurantiel »





suppression-des-produits-optionnels-des-delegues-de-la-mugef-ci-denoncent-un-brigandage-assurantiel


Des délégués de la Mutuelle générale des fonctionnaires et agents de l’Etat de Côte d’Ivoire (MUGEF-CI), issus du Groupe solidarité-égalité (GSE), dénoncent un « brigandage assurantiel » de l’actuel conseil d’administration dans la mise en œuvre de la politique des prestations des soins médicaux aux mutualistes.

Lors d’une conférence de presse, samedi 28 janvier 2023, à Abidjan, les délégués Lazare Alla et Lucien Amon, de la région de Gbêkê, se sont insurgés, non seulement, contre la suppression, depuis fin décembre 2022, des produits Ivoir’Pharmacie, libre d’accès pour tout adhérent à 5000 francs, mais surtout, l’obligation des mutualistes à payer 20 000 francs et 30 000 francs pour accéder à l’assurance Ivoir’Santé.

Selon M. Alla, le retrait des produits optionnels traduit le non-respect de la liberté de choix des régimes par les mutualistes, l’obligation à eux faite, à opter désormais pour le régime Ivoir’Santé Plus qui revient plus cher et une migration forcée des mutualistes des régimes Ivoir’Santé à Ivoir’Santé Plus moyennant 5 000 francs en plus pour ceux qui n’ont pas Ivoir’Pharmacie.

« En résumé, la prise en charge des mutualistes se dégrade et c’est de notre devoir  d’attirer l’attention de tous car élus pour cela (…) Il s’impose donc que le conseil d’administration revoie sa copie et revienne sur ces décisions ou que les autorités compétentes revoient la situation pour le bonheur des mutualistes », a-t-il suggéré.

Depuis le 26 janvier 2022, un nouveau conseil d’administration est en place avec pour président, Paul Gnogbo, qui revendique 141 délégués sur les 300 issus de sa liste Groupe Solidarité-Santé (GSS).

Dans le cadre de l’arrimage de la MUGEF-CI avec la Couverture maladie universelle (CMU) opérationnelle depuis octobre 2019, le nouveau conseil d’administration a décidé de la suppression des produits optionnels instaurés, en son temps, par l’ancienne équipe dirigeante pour améliorer l’accès aux soins de santé des mutualistes.

En revanche, elle augmente de 5000 francs, depuis janvier, la cotisation mensuelle des adhérents à l’assurance maladie de la MUGEF-CI (Ivoir’Santé)  qui passe, selon les cas, à 20 000 ou 30 000 francs.

Une décision qui suscite la grogne de nombreux mutualistes surtout ceux ayant souscrit à Ivoir’Pharmacie Plus à raison de 9 500 francs par mois. Avec ce produit, ils bénéficiaient d’une prise en charge totale au niveau des médicaments dans les pharmacies privées, c’est-à-dire qu’ils recevaient gratuitement les médicaments dans lesdites officines.

(AIP)

 

Partarger cet article

Tags

En lecture en ce moment

Déraillement d’un train transportant des produits pharmaceutiques entre Dimbokro et Bouaké

Sassandra : Un individu tente d'agresser un éducateur pour l'avoir pris en flagrant délit de fraude au baccalauréat 2022