En visite chez Simone, Blé Goudé déclare : « il est temps que le MGC et le Cojep se parlent … »





en-visite-chez-simone-ble-goude-declare-il-est-temps-que-le-mgc-et-le-cojep-se-parlent


Le président du Congrès panafricain pour la Justice et l’Egalité des peuples (Cojep), Blé Goudé a été reçu, ce jeudi 5 janvier 2023 par l’ancienne première dame Simone Gbagbo, sa « maman ».

« Je précise, je suis venu voir ma maman. Il y a quelque temps, cela était inimaginable. J’ai été content du fond de mon cœur quand vous avez été libérée. Je n’étais pas là, je suis venu prendre ma part de joie », a déclaré le leader du Cojep, révélant qu’il n’a pas connu sa génitrice, celle-ci étant décédée à sa naissance.

Il a exprimé sa reconnaissance à Simone Ehivet Gbagbo qui a accepté de le prendre comme son fils « sans condition », ajoutant que tout ce qu’il sait, il l’a appris auprès de la présidente du Mouvement des générations capables (MGC).

"Toutes les nations qui ont connu des crises profondes comme la Côte d’Ivoire, ne restent jamais les mêmes. Elles changent politiquement et culturellement. Les hommes qui animent la vie politique doivent mettre leur logiciel à jour pour s’adapter, c’est tout. Le politique qui aura compris cela sera un bon dirigeant. Et moi, je vous fais confiance », a déclaré Blé Goudé, précisant qu’idéologiquement, il n’a pas changé.

« Parmi nous, il y a des gens qui marchent selon les événements. Les événements passent. D’autres marchent selon les hommes. Les hommes passent. D’autres encore, marchent selon les valeurs. Mais les valeurs ne passent jamais. En écoutant votre porte-parole, je me suis dit : hélas, le MGC ressemble au COJEP. Il est temps qu’on se parle et qu’on dégage ce qui peut marcher et ce qui ne peut pas marcher, pour avancer », a émis M. Blé.

Saisissant la balle au bond, la présidente du MGC a fait savoir à quel point elle attendait Blé Goudé pour tracer les sillons de la nouvelle nation ivoirienne. Pour elle, c’est maintenant que le vrai combat, celui consistant à remettre la Côte d’Ivoire debout à tous les niveaux va commencer.

Elle a par la même occasion rendu hommage aux militants du COJEP pour les10 années de mobilisation qui ont « empêché leur leader de tomber dans l’oubli ». « Cela fait chaud au cœur de voir des jeunes qui se mettent au-dessus de leurs intérêts pour qu’une cause qu’ils défendent, puisse triompher. Quand je vous vois engagés dans cette démarche, vous venez fortifier ma foi. On va gagner », a-t-elle conclu.

Lambert KOUAME : Source Sercom MGC

En lecture en ce moment

Daoukro : une marche silencieuse en hommage à Henri Konan Bédié, organisée

Bonoua: emploi des jeunes, les autorités municipales lancent un appel à des responsables d’entreprise