34e journée mondiale de lutte contre le Sida : Le ministre de la santé salue les progrès observés en Côte d’Ivoire





34e-journee-mondiale-de-lutte-contre-le-sida-le-ministre-de-la-sante-salue-les-progres-observes-en-cote-divoire


Le Ministre de la santé de l'hygiène Publique et de la Couverture Maladie Universelle, M. Pierre N'Gou DIMBA  mis fin aux  activités de commémoration de la 34e journée mondiale de lutte contre le Sida en Côte d’Ivoire. 

Au cours de la cérémonie officielle qui s’est déroulée ce mercredi 1er décembre 2021 à l’espace Agora de Koumassi, il a salué le travail abattu par les acteurs de la lutte qui continuent de se battre pour atteindre les objectifs fixés par l’OMS. 

"Les dernières données de la lutte contre le SIDA dans notre pays indiquent que l’infection à VIH/SIDA est en baisse constante depuis de nombreuses années, marquée par la prévalence de la population générale qui est passée de 3,8 à 2,1 en 2020 et l’incidence pour 1000 personnes est passée de  1,14 en 2010 à 0,24 en 2020. Ainsi que la diminution du nombre de personnes nouvellement infectées par le VIH en 2020 qui est de 6200  contre  22000 en 2010. Ce qui représente une baisse de 72%", a déclaré le Ministre en charge de la santé. 

Cependant, selon Pierre Dimba, l'objectif fixé par l'ONUSIDA n'étant atteint de l'élimination de la maladie en 2016, il faut intensifier la sensibilisation et l'éducation pour un changement de comportement du sida dans la population, car selon lui, en Côte d'Ivoire, ce sont aujourd’hui 380000 personnes qui vivent avec le VIH. C'est pourquoi il a appelé à l'implication des leaders communautaires, des guides religieux, des associations et les réseaux de personnes vivant avec le VIH pour parvenir à l'élimination de cette maladie. 

Avant lui, les partenaires techniques et financiers ont salué les efforts fournis par la Côte d’Ivoire pour parvenir à atteindre l’objectif mondial 95-95-95 à l’horizon 2030, malgré la pandémie de Covid 19. 

Ainsi, Mme Joane Lockard, chef de mission adjointe des Etats Unis en Côte d’ivoire a rappelé que depuis plus de 40 ans, son pays soutient la lutte contre le SIDA à travers le Pepfar. Une contribution financière qui a permis aujourd’hui d’atteindre des résultats satisfaisants à travers le monde.

Pour sa part la directrice pays de l’ONUSIDA, Dr Quenum Brigitte a dit que cette édition de la journée mondiale de lutte contre le SIDA est "spéciale car elle intervient après l’adoption d’une nouvelle stratégie de réduction des inégalités".

 Un défilé des acteurs communautaires de la lutte contre le SIDA en Côte d’ivoire a mis fin à cette commémoration.

Solange ARALAMON

 

En lecture en ce moment

Education nationale : Les cours paralysés dans la région du Sud-Comoé

Lucien Agbia veut mettre son expérience des organisations patronales au service du GEPCI